Signalisation

  • Bertrand H Il y a 1 an
    Le contrat est de 2SA.

    Vous avez :
    10852
    932
    AR8
    1075

    Vous êtes derrière le mort suivant :
    V43
    V10765
    3
    DV93

    Votre partenaire entame de la DP
    Appel-refus  (suivant vos conventions) ou parité?
    Bon, j'aurais pu ne pas vous donner votre main, c'est une question de principe...
  • Florent L Il y a 1 an
    Salut,
    Il doit avoir RDxx, je joue appel/refus sur la Dame et j'ai peur qu'en appellant il joue le Roi avec l'As second chez le déclarant.
    Je pense que j'aurais refusé.
  • jean-claude C Il y a 1 an
    La signalisation ne se décide pas sur une carte, tout dépendant de la longueur de l'entameur...(et de la séquence adverse). Si RDx il faut refuser, si RDxx(+) il faut encourager. En donnant le compte le partenaire saura s'il n'affranchit pas le V du mort. La question première n'est pas ce qu'il faut faire mais bien de savoir AVEC QUOI on entame... Vaste programme pour qui admet que ce qui se passe à la table, pour chaque cas, est du domaine du vague ce qui ne signifie pas hasardeux ou incertain... D'où une signalisation à décider et à moduler. Ce jeu semble se jouer à 2, à la condition de voir et penser à l'identique ce qui est le point fondamental.
  • François T Il y a 1 an
    Il me semble que la présence du Valet 3éme au mort clarifie la situation. Non seulement, cela permet de reconstituer la composition de la couleur d'entame (RDX ou RDXX chez le partenaire et donc AXX ou AX chez le déclarant) mais en plus, le mal est fait: l'entame a livré une levée et le déclarant va mettre l'As.
    Nous sommes donc incontestablement dans une situation de donner le compte en pair-impair en fournissant le 8. Ce message ne peut être confondu avec un appel-refus car je n'imagine pas un déclarant ne pas fournir l'As sur la Dame dans une telle situation. En l'absence de la fourniture de l'As à la 1ére levée chez le déclarant, l'entameur  devra alors comprendre que le 8 constituait alors un appel (si telle est votre convention d'appel-refus sur l'entame de la Dame).
  • Bertrand H Il y a 1 an
    Oui, situation de parité, parce qu'à la fin de la levée, l'emplacement de tous les honneurs sera connu. Il n'y a donc pas d'honneur à signaler à votre partenaire.
    Celui-ci devra trancher entre 8X et 108xx le moment venu, le déclarant n'ayant pas dénié 4P dans la séquence produite à la table.
  • Michel M Il y a 1 an
    D'accord avec François T et Bertrand, c'est une situation de parité. Je ne suis pas convaincu qu'il faille jouer la deuxième plutôt que la troisième, le 8 "sonnant" un peu trop doubleton. D'un autre coté, la ligne de jeu du déclarant peut clarifier la situation. Il peut même rejouer P dans la foulée s'il a quatre cartes...
  • François T Il y a 1 an
    Objection Michel! Quand on veut donner le compte dans 4 cartes, il faut fournir la 2éme meilleure sauf si cette carte peut jouer (une signalisation ne doit jamais faire cadeau d'une levée...). Si l'on fournit le 5, le risque de confusion est trop grand avec 3 cartes, le déclarant pouvant masquer le 2. En mettant le 8, cela fait 2 cartes à masquer par le déclarant et la suite du coup va souvent clarifier la situation. D'ailleurs, feu le professeur Claude Delmouly a écrit dans un de ses ouvrages: "On ne peut pas se tromper de 2 cartes". 
  • Bernard F Il y a 5 mois
    Tout à ait d'accord avec les analyses qui démontrent qu'il faut indiquer la parité, donc le 8. Effectivement le déclarant va prendre de l'As pour établir un autre arrêt  par la V. S'il ne le fait pas, c'est qu'il ne l'a pas!!!!!!!!!!!!!!! Dans ce cas le partenaire possédant l'As aurait joué le 2 : petit appel sur la D.

Vous ne possedez pas les droits nécessaire à l'ajout d'un commentaire sur le forum.
Veuillez vous connecter à l'espace membre ou vous inscrire directement en suivant le lien ci-dessous.

Inscription

<< Retour aux sujets