La 4ème forcing à 1P

  • Bruno C Il y a 5 mois
    En étudiant les développements sur la 4ème forcing à 1 je suis tombé sur les séquences
     S    N              S    N
    1   1            1   1
    1   1            1   1
    3♠                   3
    L'enchère de 3 est-elle forcing ? Que signifie l'enchère de 3 ?

    Question corollaire, que dites vous sur 1 avec
    D962
    4
    R109864
    54
    Et si vous inversez les Coeurs et les Piques ?
     
  • luc M Il y a 5 mois
    L'enchère de 3 pique est non forcing 17/19 HLD et 3 coeur montre 4 cartes à pique et est au moins forcing de manche :)


    Question corollaire : 3 carreau si on joue l'enchere comme une rencontre semble la plus adaptée.

    Les enchères de 4 piques (trop beau) ou de 4 coeur splinter (trop léger) semblent assez peu adaptées.

    Il y a trop de jeu pour 3 pique barrage.
  • Bruno C Il y a 5 mois
    Merci Luc pour tes réponses.
    Je pense que tu as mal lu la question corrollaire. L'ouverture c'est 1 Trèfle. Dis tu 1 dans les 2 cas ?

    La zone que tu proposes pour l'enchère non forcing à 3P, me parait pessimiste.
    Avec à l'ouverture
    Rxxx
    ARxx
    4
    ARxx
    en face d'un partenaire qui a fait une 4ème à 1 , j'impose la manche.

    Concernant cette séquence, si j'ai posé la question c'est que j'ai trouvé 3 propositions différentes dans 2 ouvrages récents et un vieil article de Levy :
    - Page 190 du SEF expliqué et commenté de Bessis, Cronier, Quantin, après la 4ème forcing à 1, l'enchère de 3 est forcing. J'en ai déduit qu'en SEF, l'enchère de 2 est élastique et couvre les zones 1 et 2 (nécessairement irrégulier en zone 2). Le répondant qui a 4 piques doit reparler dès qu'il a une petite ambition, ce qui sera très souvent le cas puisqu'il a dit 1, sauf si il avait un 6-4 avec un beau difficile à taire genre Vxxx x RDxxxx xx
    - Page 194 du système français de compétition de Lhuissier, De Tessières, l'enchère de 3est une main de zone 2 (non forcing) et l'enchère de 3 forcing de manche avec 4 cartes à pique.
    - L'article paru dans le Bridgeur en octobre 2003 sous la plume de Levy est plutôt en phase avec Lhuissier De Tessieres, sauf que Levy considérait la 4ème à 1 comme autoforcing sans 4 cartes à Piques. Il a le mérite de préciser que l'enchère de 2 serait un élégant 6-5 - sans dire ce que l'on ferait avec avec un 6-5 pourri (répétition des Trèfles je suppose).

    Quoi qu'il en soit, mieux vaut avoir discuté de la séquence avec le partenaire :)

    Pour ma part, je vais oublier l'enchère conventionnelle à 3 (rarissime d'après Levy) et adopter 3 forcing qui semble être la préconisation du SEF.

    Qu'en dit notre spécialiste es SEF ? (toujours pas de contrepétrie ;))
  • claude H Il y a 5 mois
    Il semble intéressant d'utiliser la 4ème forcing sur 2 paliers : 1P promet 4 cartes, 2P les dénie. Les enchères 3C et 3P deviennent d'interprétation plus facile.
    Pour la question corollaire, la réponse est 1P, ce qui valide l'utilisation du double 2
    La séquence devient : 1T-1P-1SA-2T-2K(obligatoire)-passe
  • Bruno C Il y a 5 mois
    @Claude: En SEF, il me semble que la séquence 1-1-1-2 promet un 6-5 -♠ dans une main de plus de 10H mais c'est peut être rare.

    Pour la question corollaire, on ne peut pas toujours faire un canapé.
    Exemple de séquence : 1-1♠-2♣. On ne peut plus nommer les  il me semble.
  • luc M Il y a 4 mois
    Bruno,

    Je disais systématiquement 1 pique. Aujourd'hui, dire 1 carreau est préférable car les opposants (de plus en plus bavard) vont se méler à la conversation...:)

Vous ne possedez pas les droits nécessaire à l'ajout d'un commentaire sur le forum.
Veuillez vous connecter à l'espace membre ou vous inscrire directement en suivant le lien ci-dessous.

Inscription

<< Retour aux sujets